L’enseignement théorique :

L’enseignement théorique est fixé sur une base de 40h de cours avec au programme :

1. Aéronautique et mécanique du vol :

  • Action de l’air sur les corps en mouvement ;
  • Etudes expérimentales ;
  • Résistance de l’air : causes, facteurs, mesures ;
  • Variation de la portance et de la traînée en fonction de l’angle d’incidence, centre de poussée ;
  • Influence de l’envergure de l’aile ;
  • Représentations graphiques des caractéristiques d’un profil, utilisation ;
  • Descente planée rectiligne, forces appliquées, finesse ;
  • Décollage et atterrissage ;
  • Axes de rotation d’un aéronef en vol, stabilité longitudinale et latérale ;
  • Décrochage.

2. Connaissance de l’avion :

  • Structure des éléments constitutifs des aéronefs : ailes, empennages, fuselages, atterrisseurs, commandes ;
  • Propulseurs ;
  • Instruments de bord d’aéronefs ;
  • Description sommaire de quelques types d’aéronefs.

3. Météorologie :

  • Météorologie ;
  • Atmosphère, sa composition, pression atmosphérique, température, humidité, instruments de mesure ;
  • Nuages : constitution, représentation, classification et description des nuages types ;
  • Vents : caractères généraux, direction, intensité ;
  • Relations entre vent et pression atmosphérique ;
  • Masses d’air : notion sur les masses d’air, classification et propriétés ;
  • Fronts : définition, différentes sortes de fronts, nuages liés aux fronts, systèmes nuageux ;
  • Phénomènes dangereux pour l’aviation : brouillard, brume, givre,
    grains, orage, foudre, précipitations, turbulences, application au vol à
    voile.

4. Navigation, sécurité des vols :

  • Entretien, vérifications périodiques des matériels volants ;
  • Espace aérien ;
  • Eléments de réglementation ;
  • Eléments de navigation ;
  • Facteurs humains.

5. Histoire de l’aéronautique et de l’espace :

  • Histoire ;
  • Faits économiques, scientifiques et techniques, sociaux et culturels ;
  • Principales étapes: les faits, les hommes, les matériels et leur évolution ;

6. Aéromodélisme (facultative) :

  • Matériaux de construction ;
  • Classification des modèles réduits ;
  • Eléments constitutifs d’un modèle réduit : ailes, fuselage, atterrissage, empennage, commandes, outillage, entretien ;
  • Radiocommande et applications de l’électronique aux modèles réduits.

Les sujets de 1 à 4 se retrouvent dans le brevet théorique du BB
(brevet de pilote d’avion). On peut donc dire que le BIA prépare au
Brevet de Base (BB).

L’initiation pratique :

Initiation au pilotage et à la navigation aérienne dans un aéroclub a
pour objectif de montrer la nécessité de rigueur, la mise en oeuvre
des règles de sécurité, de prudence pour préparer et réaliser un vol,
et de mettre en pratique tout ce qui a été vu pendant l’apprentissage
théorique.

L’examen :

La formation dure un an sous forme de cours. A la fin de cette
formation, les candidats passent un examen écrit d’une durée de 2h30,
ils doivent répondre à un QCM de 100 questions (20 par matières).

Pour obtenir le BIA, ils leur faut obtenir une note supérieure ou
égale à 10/20 (dans l’ensemble). Notons qu’un 0/20 dans une matière est
éliminatoire.

Cet examen est un QCM en 5 parties obligatoires et une partie facultative :

  1. Aérodynamique et mécanique du vol (30 min)
  2. Connaissance avion (30 min)
  3. Météorologie aéronautique (30 min)
  4. Réglementation- Sécurité- Navigation (30 min)
  5. Histoire de l’aéronautique et de l’espace (30 min)
  6. Épreuve facultative : aéromodélisme, vol libre, Ultra Léger Motorisé, anglais (30 min)

Il faut obtenir la moyenne pour obtenir l’examen et seuls les points au dessus de 10 comptent pour l’épreuve facultative.

Condition : Avoir 13 ans révolus le jour de l’examen

Inscription : Entre février et mars, demander un formulaire à votre lycée/collège ou au rectorat d’académie.

Il faut savoir que de nombreux lycées, collèges voire universités proposent
des cours pour préparer l’élève à l’examen. Dans ces cas là, il existe
souvent des partenariats qui vous permettent de sortir des salles de
cours et de faire une découverte concrète de l’aéronautique via des
baptêmes, des visites de musées aéronautiques, visites de bases
aériennes de l’Armée de l’Air,…

Quelques exemples :

Au collége Louis Leprince Ringuet à Genas (69), une cinquantaine
d’heures de cours théoriques sont effectuées + deux après-midi sont
consacrés à l’initiation pratique en vol (environ 2 x 35mn en place avant
et 2 x 1h 10 en place arrière sur DR400 et DR253) + 1 visite à l’aéroport
international Saint Exupéry (centre de contrôle, atelier de
maintenance…) + 1 visite de la plate-forme de Lyon Bron (découverte de
l’environnement, piste, tour de contrôle, avions..) +1 visite de base
aérienne.

Au Lycée Saint-Aspais Melun une cinquantaine d’heures de cours
théoriques sont effectuées, 1h en place avant en C150, visite du salon du
Bourget, de l’aérodrome de Melun (météo, tour et aéroclub) du musée de
la SNECMA et de l’aéroport d’Orly.

Renseignez-vous au début de l’année scolaire.

Si ce n’est pas le cas, et que les lycées faisant ces cours sont trop
loin, vous pouvez postuler comme candidat libre et apprendre par vous-même avec un des nombreux livres adaptés à la préparation de cet examen.

Une fois votre diplôme en poche, vous allez pouvoir débuter votre formation de pilote.

Il s’agit pour vous de trouver un aéroclub (avion, planeur, ULM…).

Bibliographie suggérée :

– Manuel du pilote avion (Ed. CEPADUES)

– Manuel du pilote de vol à voile (Ed. CEPADUES)

– Initiation à l’Aéronautique (Ed. CEPADUES)

– Autres, et en particulier les productions de Météo France, du musée de l’air et de l’espace, du CNES, etc.

Retrouvez plus d’informations (textes officiels, documents, etc..) sur le site officiel du BIA => www.monbia.fr

ou  https://eduscol.education.fr/sti/formations/tout-niveau/brevet-dinitiation-aeronautique-bia#presentation

Bonne chance pour la suite !

 

Venez réagir à cet article sur le forum qui lui est consacré ! (posez vos questions, lisez les commentaires des autres membres, apportez vos connaissances, confrontez vos opinions…).